Trese — Last Seen After Midnight

Enfin ! Après des semaines d’attente, le quatrième volume de Trese est enfin entre mes mains. Souvenez-vous, je vous avais parlé de cette série de komik philippin l’an dernier. Alors que le premier volume est enfin traduit en français chez Delcourt depuis quelques semaines, le quatrième est réédité en VO par ABlaze. Il rassemble quatre « affaires » d’Alexandra Trese, la gardienne de la paix entre les créatures surnaturelles et la population humaine de Manille. Dans Last Seen After Midnight, contrairement au précédent recueil Mass Murders, nous n’apprendrons quasiment rien sur le passé de Trese ou des Kombals. En revanche, nous en apprenons plus sur la mythologie philippine et plus particulièrement sur les engkantos, grosso modo l’équivalent local des Sidhe celtes, et leurs différentes variations. Et surtout nous nous aventurons enfin hors du territoire couvert par la première saison de la série d’animation. Les trois premières histoires, Cadena de Amor, A Private Collection et Wanted : Bedspacer pourraient sembler classique pour notre consultante surnaturelle. Elles ont toutes pour cadre Manille et impliquent des victimes humaines. Dans la première, il ne s’agit pas de faire une victime par jeu ou par besoin « alimentaire » dirons-nous, mais de retrouver une humaine amie des diwatas (équivalent des dryades locales) qui a fait de mauvaises rencontres bien humaines celle-ci. Dans la seconde, deux gangs de variations vampiriques — les aswangs et les mananaggals manquent de se déclarer la guerre. Et si les habituels prédateurs n’étaient devenus que des proies ? Et la troisième est une intéressante variation sur le thème des cœurs brisés et du chagrin étouffant. Mais la véritable pépite de cet album est le dernier récit Fight of The Year. Dans celui-ci, Trese retrouve son homologue qui protège General Santos City et l’on découvre le prix qu’il a accepté de payer chaque année pour acheter la paix dans sa ville. Et jusqu’à quand ? Particulièrement humaine et, somme toute, assez classique, cette histoire est bluffante par ses graphismes et sa galerie de monstres qu’elle présente.

Et disons-le clairement, Kajo Baldisimo arrive encore à se surpasser dans cet album. Que ce soit dans la composition des images, le rendu des ombres et des lumières (le komik est comme le manga une bande dessinée uniquement en noir et blanc) ou les différents styles utilisés, il se renouvelle sans cesse et apporte un écrin magnifique aux histoires de Budjette Tan. Et je vous mets au défi de ne pas sourire en voyant les encarts faisant la jonction entre deux histoires, particulièrement celui montrant Trese et les Kombals en version chibi.
Ah et si vous me posez la question ? Oui, le tome 5
est déjà précommandé. Il ne sortira qu’en octobre prochain, nous en reparlerons à ce moment-là ? Et qui sait d’ici là, le tome 2 sera peut-être disponible en VF ?

Trese — Last Seen After Midnight
De Budjette Tan (scénario) et Kajo Baldisimo (dessin)
Éditions Ablaze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.