Hot Space : du Web au comics ?

Comme le montrait feu le Festiblog/We Do BD, le Web a longtemps été une source de renouvellement pour la BD avec un style d’écriture et de dessins très différent de la BD traditionnelle.  Avec The Hot Space Comics, l’expérience proposée au lecteur est encore différente. Ici, les lecteurs assistent peu à peu à la conception d’une BD traditionnelle, au format comics donc, et découvrent planche par planche, le déroulé de l’histoire.

Le site propose deux modes de lectures de l’histoire : l’un en tournant virtuellement les pages ; et l’autre en permettant de zoomer sur chaque détail, mais en obligeant le lecteur à revenir à la page d’accueil.  Pour plus de lisibilité, l’œuvre est en noir et blanc mais elle pourra être colorisée si son créateur, Pierre Le Pivain dit Le PiXX, signe avec un éditeur pour une parution papier de son oeuvre.  En attendant, d’autres parties du site montre des planches colorisées ou des ébauches de personnages.
Toute histoire se passant dans l’espace et impliquant le pilotage de vaisseau ou d’avion étant de base susceptible de me plaire, je ne pouvais que suivre d’un œil très intéressé cette aventure aussi bien sur le site, que via le groupe Facebook dédié.  Au delà de la lecture en mode feuilleton de l’histoire, j’avoue que le côté coulisse de l’affaire me plaît aussi beaucoup. Découvrir comment sont nés certains personnages, voir les premières ébauches ou des rendus en couleurs, comprendre comment peu à peu l’idée de l’histoire a germé, s’avère tout aussi fascinant pour moi. Et pour vous ?

Mise à jour : les deux galeries ont été depuis été fusionnées en une seule plus confortable à lire : https://www.hot-space-comics.com/the-hot-space-comics

 

 

Et si la BD devenait mouvante ?

J’ai beau lire aussi bien en version numérique qu’en version papier, pour la BD à quelques exceptions près je préfère de loin le papier. Pourquoi ? Tout simplement parce que je passe suffisamment de temps pour le travail à regarder des écrans, sans en plus me coltiner des reflets brillants sur l’ordinateur ou la tablette en lisant un comics. Surtout si je dois en plus pincer l’écran pour zoomer et dézoomer sans arrêt afin d’apprécier chaque case.

À moins que la BD ne soit pensée directement pour ces supports. Plusieurs expériences sont en cours. Et celle d’André Bergs est particulièrement intéressante. Il propose en effet une très courte BD à télécharger gratuitement — sous iOS uniquement hélas — et particulièrement bien pensée. Avec l’accéléromètre, les personnages bougent en fonction de l’action. Les dessins sont en 2D et en 3D ce qui donne de la profondeur à l’action, et si vous voulez voir plus de finesse vous pouvez taper pour zoomer sur une case. Qui plus est l’histoire, à l’humour assez grinçant, est courte et bien trouvée.  Une expérience à suivre ? Vous pouvez tester par vous-même la BD en téléchargeant l’application sur l’AppStore ou regarder la bande-annonce ci-dessus. N’hésitez pas à me donner votre avis sur cette façon de lire des BD.

Anastème : l’aventure continue

Vous vous souvenez d’Anastème — Révolution, un roman en cours d’écriture financé par le crowdfunding ? L’aventure s’est prolongée en août par l’écriture d’un récit complémentaire — Fragments d’Anastème — diffusé lui aussi par épisodes, mais sur le site Actualitté. L’ensemble de ces épisodes est désormais rassemblé dans un document PDF disponible ici.
Il s’agit d’un texte complémentaire qui ne suit pas les personnages principaux de la saga lisible via Tipeee. En revanche, qui sait ? Puisque l’histoire s’étoffe très vite, si le succès continue, nous verrons peut-être un jour une version papier des aventures de la famille Lumen, avec en addendum un collector des histoires secondaires ?

Anastème – Révolution : projet à suivre ?

S’annonçant à mi-chemin entre l’espionnage et la science-fiction classique, Anastème – Révolution se veut le premier roman d’un bourlingueur des littératures de l’imaginaire. Tour à tout blogueur, éditeur de BD numérique pour Glénat, journaliste ou attaché de presse et plus récemment consultant, Sébastien Célimon franchit le pas avec Anastème – Révolution. Et plutôt que s’autoéditer ou écrire dans son coin un manuscrit avant de confier à un éditeur, il le fait en ligne. Ainsi, les deux premiers chapitres (et un bonus) sont disponibles gratuitement sur Tipeee. Si le résultat vous intrigue suffisamment, vous pouvez donner un « tip » de 1 € pour lire le chapitre suivant. Ces tips ponctuels ou récurrents non seulement préfinancent le livre, mais également permettent à l’auteur de mesurer si la direction qu’il prend plaît à son lectorat potentiel, et à créer une communauté autour de son livre avant une parution future.
Personnellement, les deux courts chapitres présentés piquent suffisamment ma curiosité pour que je verse mon obole pour en savoir plus. Attention, ce n’est encore qu’un projet en cours et d’ici à une mise sous presse, beaucoup de choses peuvent encore changer. L’histoire me plaît, et l’idée d’avoir un coin du voile levé sur un procédé créatif aussi. Et vous ?

Une nouvelle maison d’édition : Les plumes du Web

Avec le Web, il n’y a pas que les blogs qui se multiplient.  Les auteurs et les maisons d’édition aussi. Les Plumes du Web, créée dans la banlieue toulousaine, est l’une d’entre elles. Sa particularité ? Elle cherche à publier des auteurs venus du Web. Notamment de la communauté Wattpad, où la fondatrice de Plume du Web, Caroline Sobczak, a fait ses premiers pas. Outre la distribution en mode numérique, et sans DRM (Digital Right Management) quand la plate-forme de vente l’autorise dont la boutique du site, Les Plumes du Web proposera également des versions papier de ses livres. Le premier, A la folie de Cindy Lia est disponible dès à présent. Il est également dans ma liseuse, et même si a priori, il ne correspond pas réellement à mes lectures habituelles, j’en ferai sûrement une chronique. A suivre…