Garth Nix

J’avais déjà vu passer le nom de Garth Nix, mais dans mon esprit celui-ci était associé à de la fantasy jeunesse classique, genre que je goûte peu. Puis un article sur Tor.com m’a donné envie de lire son dernier roman et du coup de lire l’une de ses nouvelles qui dormait dans un coin de ma liseuse. Deux œuvres différentes…

The Left-Handed Booksellers of London

Dernier roman en date de l’auteur, il s’agit d’un livre dit « young adult » (catégorie marketing fourre-tout pour grands adolescents et jeunes adultes quel que soit le genre avec parfois du gore, mais rarement des scènes explicites) d’urban fantasy de la variété britannique (bien que l’auteur soit australien avec une bonne connaissance de l’Angleterre). A priori, la trame en est on ne peut plus classique. Arrivant à l’âge adulte, une jeune fille part à la ville en quête du père qu’elle n’a jamais connu. Elle y rencontrera une famille de libraires magiciens gardiens de la frontière entre l’Ancien et le Nouveau Monde. Et elle est le nouvel enjeu d’une très vieille lutte. Sauf que… Nous sommes en 1983, que la jeune fille en question est une petite punkette qui ne se laisse pas facilement démonter, et que la famille de libraire est assez loufoque et peut-être plus dangereuse que protectrice. Ajoutez-y un système de magie bien pensé, une utilisation d’un patchwork de créatures issues des mythes britanniques, celtes et nordiques et d’autres créations originales, un soupçon de romance, de l’action à revendre et vous obtiendrez un livre très agréable à lire à défaut d’être inoubliable.

The Left-Handed Book
de 
Garth Nix
Éditions Katherine Tegen Books

Dislocation Space

Cette nouvelle s’adresse, elle, à un public adulte et relève de la science-fiction. Elle est disponible gratuitement sur le site de Tor.com. Nous sommes dans l’URSS, quelques années après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Staline a fait déporter dans un camp en Sibérie son ex-sniper privée. Devenue la prisonnière KH112, elle va être rappelée pour une mission scientifique où ses talents loin des armes à feu seront nécessaires.
À travers cette courte histoire à la chute légèrement optimiste, Garth Nix arrive en peu de mots, et aussi peu de personnages, à dresser un portrait terrifiant du stalinisme et de ses pires errements. KH112 est une
femme blessée et usée jusqu’à perdre quasiment toute émotion. Et pourtant, au fond du trou, elle saura trouver une minuscule porte de sortie. Ce Dislocation Space me marquera plus que le roman précédent. Bien joué !

Dislocation Space
de Garth Nix
Disponible sur Tor.com

Une réflexion sur « Garth Nix »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.