Escape from Yokaï Land

Après deux livres dédiés à la vie des civils, Charles Stross revient aux personnages principaux de sa série The Laundry Files, avec cette novella Escape from Yokaï Land. Celle-ci se situe entre le septième roman de la série, The Nightmare Stacks et le huitième, The Delirium Brief. Elle met en scène Bob Howard, l’informaticien malchanceux qui nous a fait découvrir l’univers de The Laundry. Devant remplacer son supérieur suite à la mort inopinée de celui-ci, il est appelé à la rescousse par l’équivalent japonais de son administration pour les aider à régler un problème de surpopulation de yokaïs.
Hors de son élément naturel et en plein décalage horaire, il va devoir régler son compte à la pire des créatures du panthéon nippon à savoir une Hello Kitty qui se rêve en Godzilla.
Vous l’aurez compris, cette nouvelle itération de The Laundry Files est surtout un pur moment de détente et pour l’auteur et pour ses lecteurs. Tous les clichés de l’Européen en plein décalage horaire et culturel perdu à Tokyo y passent. Et c’est une fois de plus l’occasion de pour l’auteur de se moquer du mercantilisme à outrance de nos sociétés. Ici par le biais des parcs d’attractions dédiés aux créations d’une marque : ici Puroland (dont je vous laisse regarder à vos risques et périls le site https://en.puroland.jp/ et dont la visite avec sa femme a inspiré l’auteur) mais une certaine souris à grandes oreilles pourrait tout aussi bien faire l’affaire.
Si j’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver Bob dans cette aventure, je n’ai qu’un regret : qu’elle soit trop courte (pour un prix de vente quasi équivalent à celui d’un roman complet ceci dit en passant).

Escape from Yokaï Land
de Charles Stross
Éditions Tor

Underdog Samurai

Découvert pour ma part avec I Am Vampire, Romain Ternaux confirme avec Underdog Samurai qu’il maîtrise à la perfection le style foutraque, largement exubérant, chaotique et plutôt vert. Âmes sensibles s’abstenir ! Ce livre est l’équivalent d’une série Z produite par Troma au plus fort de son succès. Si vous avez aimé The Toxic Avenger ou Tromeo and Juliet, ne cherchez plus, vous avez trouvé le livre qu’il vous faut.
Une fois de plus, ce roman met en scène un personnage de loser qui raconte ses aventures à la première personne, et n’étant pas du tout le plus fiable des narrateurs. Ici, il s’agit d’un fan d’arts martiaux et de films de kung-fu, obsédé par le Japon (et donc pas très doué en géographie, mais également très obsédé par la serveuse du restaurant japonais) qui s’est fait délester de quelques milliers d’euros pour acheter un « authentique » katana dans les bas-fonds du Web. Las, ce n’était que du toc. Et, ni une, ni deux, le tocard décide de devenir un pur génie du combat pour aller réclamer son dû aux yakuzas responsables de l’arnaque. Rien que ça…
Encombré d’un vieux grand-père antipathique et d’un clochard alcoolique en guise de
sensei, il se lance dans une quête qui le conduira de la banlieue parisienne à Dallas en passant par les bas-fonds de Tokyo. Saupoudrez le tout de quelques sumos, d’un docteur ayant un sérieux problème de drogues et ajoutez y un affrontement millénaire entre yokaïs. Vous obtiendrez un récit épique qui, s’il est loin de sentir la rose, aura au moins le mérite de vous faire rire. Le protagoniste va y vivre des aventures de plus en plus rocambolesques et hallucinantes jusqu’à perdre de vue son objectif premier et le descendre en flamme. Étrangement comme l’auteur, qui donne l’impression avec sa fin abrupte d’avoir atteint son quota de pages et de loufoquerie. Dommage, un peu de rabs n’auraient pas été de refus, après un petit passage à la douche ?

Underdog Samurai
de
Romain Ternaux
Éditions
Aux Forges de Vulcain