The Unadulterated Cat

Terry Pratchett n’a pas écrit que de la fantasy seul ou accompagné. L’écrivain britannique était également un amoureux fou de la gent féline, sans illusion sur les travers de ses compagnons à quatre pattes. De ses années de cohabitation avec les chats, il a tiré The Unadulterated Cat. Ce court livre est un retour des chats authentiques : des matous et minettes à poils, à griffes, à fort caractère et à l’esprit de contradiction bien campé. Par opposition aux boules de poils propres sur elles et pomponnées que nous montre la télévision à longueur de publicité (et depuis l’importance croissante d’Internet, par rapport aux innombrables Grominets ridiculisés à longueur de Lolcats). Le tout est illustré avec des caricatures très exagérées, mais ô combien criantes de vérité, de Gray Jolliffe.
Dans ce livre, vous apprendrez comment trouver un chat (ou plutôt comment vous faire mettre le grappin dessus par un chat), comment le nourrir, le transporter, le soigner, le faire cohabiter avec d’autres animaux ou pire pour votre santé mentale avec vos enfants.
Au passage, Terry Pratchett y expose ses théories sur les chats. Et comment l’animal est devenu le plus apte à survivre car 1-en raison de l’expérience de Schrödinger, il est devenu apte à se faufiler par les coins de l’espace-temps, et 2- c’est le seul animal qui nous a convaincu de le nourrir non en raison de son utilité ou de sa puissance, mais parce qu’il ronronne et a l’air heureux de manger.
Ajoutez-y quelques pages sur l’histoire du monde vu par les chats, ou les races de chats auxquelles nous avons échappé et vous obtiendrez un monument de drôlerie à offrir à tous les amoureux des chats. Ou tous les masochistes envisageant d’en adopter un.

The Unadulterated Cat
de Terry Pratchett
illustré par Gray Jolliffe
Éditions Gollancz

De bons présages (Good Omens)

S’il est des livres qui font partie du patrimoine culturel de la littérature de genre, De bons présages (Good Omens) de Terry Pratchett et Neil Gaiman mérite largement sa place dans le lot. Écrit à quatre mains par deux des plus grands auteurs de l’imaginaire britannique, ce livre est un petit bijou d’humour et d’ironie qui rassemble les thèmes chers aux deux auteurs. C’est aussi la première apparition de la Mort, qui deviendra par la suite un personnage emblématique du Disque-monde. Tout en étant comme souvent accessible avec autant de bonheur pour les jeunes ados et les adultes, avec tellement de niveaux de lecture que reprendre des années plus tard ce livre reste un plaisir. De quoi s’agit-il ? D’une alliance entre un démon, Crowley, et d’un ange, Aziraphale, tous deux à mi-chemin dans leurs hiérarchies respectives et devenus amoureux de la Terre depuis le temps qu’ils sont stationnés dessus. Alors quand l’heure de l’Apocalypse est venue, quitter leurs petits conforts terrestres (belle voiture pour l’un, librairie de rêve pour l’autre) est devenu impensable. Ils vont donc tout faire pour dérailler la Fin du monde. Ajoutez-y : une erreur à la maternité qui fait que l’Antéchrist n’est pas élevé par la bonne famille ; une prophétesse du 17e siècle aux prédictions parfaitement exactes et précises ; quatre cavaliers de l’Apocalypse qui ne manquent pas de piquants, dont Pollution qui remplace au pied levé Pestilence mis à la retraite par la découverte des antibiotiques… Et vous avez un cocktail détonnant qui provoquera de grands éclats de rire. À la relecture (en VO ce coup-ci), certains passages m’ont paru tirer un peu à la ligne, mais l’ensemble passe toujours aussi bien. Je me suis en revanche énormément amusée à voir les éléments de De bons présages qui ont été repris dans d’autres œuvres, dont la série TV Supernatural avec son Crowley, même si c’est loin d’être la seule. En attendant l’arrivée de la minisérie tirée du livre en 2019 sur la BBC et Amazon Prime, avec Neil Gaiman au scénario, je ne peux que vous encourager à lire ou relire cette merveille. Surtout si vous souhaitez découvrir l’un ou l’autre de ses auteurs. Ce livre est une bonne porte d’entrée vers leurs œuvres respectives.

De bons présages de Terry Pratchett et Neil Gaiman
Traduction de Patrick Marcel
Éditions J’ai lu

En bonus, la première bande-annonce de la série… J’avoue que David Tennant en Crowley et Michael Sheen en Aziraphale forme un casting d’enfer.
(mise à jour du 14 février 2019 : la série sera disponible à partir du 31 mai).