Wombs, suite et fin ?

Couverture du dernier tome de Wombs paru chez AkataJe vous ai déjà largement parlé de Wombs, le manga de science-fiction militaire de Yumiko Shirai. Disponible depuis juin dernier, il s’est achevé sur un cinquième tome le 28 avril dernier. Si vous hésitiez encore à lire la série par peur de rester sur votre faim, ne craignez rien. La guerre entre les First et les Seconds arrive à sa conclusion avec son lot de trahison et de revirements, et les nibas, ces créatures étranges dont les auxiliaires de transfert porte des fœtus pour accéder à leurs pouvoirs psychiques, interviennent à leur tour dans la bataille.
Plus mystiques et s’éloignant du récit de guerre vu de la ligne de front, ces deux derniers tomes s’oriente plus vers un récit d’espionnage et un morcellement des luttes. En effet, la force brute et la stratégie ne suffiront pas à mettre fin au conflit. Non plus que d’envisager le contrôle global des populations sans tenir compte de leurs individualités. C’est d’ailleurs l’individualisme de Mana Oga et de la sergente instructrice Almare qui vont trouver chacune à leur façon le bon moyen pour arrêter les hostilités, quitte à se replonger dans des épisodes douloureux de leur passé respectif. Et les nibas ? À la différence des récits classiques du genre, ces entités non humaines endémiques à Jasperia ne sont pas les ennemis. Au contraire, pacifiques et étant guidées par les émotions, elles vont montrer aux humains que la voie vers la paix passe par l’expression des sentiments.
Est-ce la fin de l’aventure ? Pour les protagonistes de Wombs, c’est tout à fait possible. Pour les lectrices et les lecteurs, non. La mangaka a écrit un
e préquelle en deux volumes, Wombs Cradle, centrée sur Almare. Nous sommes quelques années après le début du premier conflit entre les First et les Seconds, et la technologie permettant d’implanter un embryon extra-terrestre dans un corps humain en est à ses débuts. Alors qu’une trêve fragile existe, les Wombs sont qualifiées de terroristes à tel point que toute femme enceinte doit en permanence porter une tenue identifiant sa grossesse comme autorisée au risque d’être éliminée à vue par les droïdes. Ancienne militaire, Almare est devenue résistante et poursuit un but qui lui est propre.
Notons que l’éditeur français, Akata a choisi de suivre la même voie que pour Boys of the Dead. En attendant une sortie papier prévue courant 2023, il prépublie en numérique un chapitre par mois environ soit à l’achat, soit avec l’abonnement sur la plate-forme Manga.io.

Premier chapitre de Wombs Cradle

Wombs
Wombs Cradle chapitre 1

de Yumiko Shirai

traduction d’Alexandre Goy
Éditions Akata