Lord Cochrane vs l’Ordre des Catacombes

Après une rencontre catastrophique face à Cthulhu devant fort Boyard, Lord Cochrane revient et investit désormais les Catacombes de Paris. Reprenant son héros du précédent roman, Gilberto Villarroel s’intéresse à une autre partie charnière de sa vie dans Lord Cochrane vs l’Ordre des Catacombes. Ici, nous sommes en 1826, après avoir aidé certains pays d’Amérique du Sud à conquérir leur indépendance, le marin écossais est de retour en Europe. De passage à Paris, avant de rejoindre les Grecs voulant se libérer du joug de l’Empire ottoman, il est convoqué au Louvre par l’un des frères Champollion et part sur la piste d’un très vieux papyrus prouvant que les créatures croisées dans le volume précédent n’étaient pas le fruit de son imagination. Se faisant, il va se heurter à une confrérie d’adorateurs de Cthulhu…
Si le premier livre était un roman en quasi-huis clos dans et autour de Fort Boyard, dans celui-ci l’action bouge sans cesse de Paris à… la Charente-Maritime. Avec de nouveau des inventions, des créatures mystérieuses et des sauts dans le temps qui nous propulsent à l’époque de César et de Vercingétorix. Rassurez-vous, comme les aventures de Jack Aubrey, récits maritimes figurant parmi les sources d’inspiration de Gilberto Villarroel, celles fictives de Lord Cochrane peuvent se lire indépendamment les unes des autres sans problème. Et d’ailleurs si ce roman fait référence au précédent (en expliquant au passage certains points obscurs du récit), il parle également d’une autre rencontre fictive entre Cochrane et les créatures issus de l’imagination en Antarctique cette fois-ci, faisant ainsi allusion au troisième roman qui devrait paraître prochainement en grand format. Personnellement, j’ai préféré ce roman, car nombre des lourdeurs stylistiques (attention trop importante aux détails au détriment de l’intrigue, rappels trop fréquents des événements qui viennent de se passer) ont été gommées dans ce livre, ce qui en facilite la lecture. Reste une répétition de « marin audacieux » particulièrement fréquente et assez agaçante dans la bataille finale, mais rien qui ne gâche réellement le plaisir de lecture. En avant pour le tome 3 ?

Lord Cochrane vs l’Ordre des Catacombes
de Gilberto Villarroel
traduction de Jacques Fuentealba
Éditions Pocket